Ecrit par : Anna Díaz

KOYAC et le jeune collectionnisme d’art

Il y a encore quelques années, acheter des œuvres d'art sur internet semblait une folie. Tout comme acheter un pantalon ou un canapé (un canapé, quelle audace !).  Mais, heureusement, tout évolue. Aujourd'hui, nous rencontrons les jeunes à l’origine de Koyac, une plateforme en ligne qui fait ce qu’elle dit : elle offre la possibilité d'acheter des œuvres d'art contemporain de qualité et d'artistes connus à des prix abordables. Vous n’y croyez pas ? Alors lisez ceci et jugez par vous-même...

koyac-1

QU'EST-CE QUE KOYAC ET QUE SIGNIFIENT CES INITIALES ?

KOYAC (www.koyak.net) sont les initiales de « Kicking off young art-collecting » (« Encourager le jeune collectionnisme d'art »). Il s'agit d'une plateforme en ligne avec laquelle nous cherchons à ouvrir le marché de l'art à un segment de la population qui l’a toujours regardé de loin, pensant que l’art était réservé aux gros portefeuilles. Notre travail est de démontrer qu'il existe des œuvres d'art de qualité et d'artistes connus à des prix abordables. Grâce à des sélections thématiques publiées chaque semaine et pendant 21 jours, nous offrons des œuvres choisies parmi les meilleures galeries d'Europe. Les prix varient entre les 250 € et les 2 000 € et sont conformes à des standards de qualité et de réputation de l'artiste.

[caption id="attachment_4078" align="aligncenter" width="768"]art-collectionneur-oeuvres Oeuvre de Waltercio Caldas.[/caption]

VOUS ÊTES DONC ASSOCIÉS À DES GALERIES DANS TOUTE L'EUROPE ET VOUS PROPOSEZ UNE SÉLECTION DE QUELQUES-UNES DE LEURS OEUVRES POUR QUE VOS CLIENTS PUISSENT LES ACHETER EN LIGNE. EST-IL DIFFICILE DE VENDRE DE L'ART EN LIGNE ?

Nous ne nions pas que c’est un défi. Nous sommes confrontés à une série de handicaps, comme par exemple, arriver à surmonter la peur d'acheter sans avoir vu l'œuvre en personne ou transmettre la confiance nécessaire. Nous évitons le premier obstacle en montrant l'œuvre à échelle dans un contexte domestique et des images en haute résolution. L'aval des galeries avec lesquelles nous sommes associés nous aide à dépasser le deuxième obstacle. Sans oublier que nous publions des informations sur la carrière de chaque artiste. En cas de doute, le client peut toujours nous consulter à travers le site. En 2016, les ventes du marché de l'art en ligne ont atteint les 3,27 milliards de dollars, 24 % de plus qu'en 2015 et on prévoit une croissance jusqu'à 9,58 milliards de dollars en 2020. Ce qui montre que le marché de l’art en ligne se renforce de plus en plus.

[caption id="attachment_4073" align="aligncenter" width="768"]art-collectionneur-oeuvres Oeuvre de Catalina Jaramillo.[/caption]

UN TEL PROJET NE NAÎT PAS DU JOUR AU LENDEMAIN. COMMENT CE PROJET A-T-IL VU LE JOUR ?

L’idée de KOYAC est née il y a deux ans. Je travaillais dans une grande galerie de Barcelone et je voyais que les artistes que j'admirais tant, et dont je ne sais pas si j’aurais un jour les moyens de m’offrir une de leurs œuvres, avaient aussi ce qu'on appelle des « œuvres mineures ». Il s’agissait d'œuvres à des prix infiniment moins élevés que les galeries ne montraient pas parce qu'elles n’étaient pas rentables pour elles. Et je voyais que le public qui, comme moi, aurait bien aimé avoir accès à ces œuvres, n’osait pas rentrer dans les galeries et demander, parce qu'il allait de soi qu'il n’aurait pas les moyens de s’offrir quoi que ce soit. C'est pourquoi nous avons pensé KOYAC comme un moyen de relier ces œuvres plus abordables avec de nouveaux publics, possibles collectionneurs de demain. Depuis le début, Nacho a été emballé par l’idée et a décidé de s’embarquer avec moi dans cette aventure. Enfin, après beaucoup de travail, KOYAC a été publié en juin de cette année.

QU'EST-CE QUE L'ART POUR KOYAC ?

C'est quelque chose qui doit pouvoir être accessible à toutes les bourses. Ça fait partie de ces choses totalement indépendantes et personnelles, reflétant à la fois l'identité de l'artiste et celle du collectionneur. L'art est intemporel tout en offrant un fidèle témoignage de son temps...

[caption id="attachment_4075" align="aligncenter" width="768"]art-collectionneur-oeuvres Oeuvre de Antoni Tapies, Llambrec.[/caption]

COMME TU DIS, L'ART EST TRÈS PERSONNEL. COMMENT FAITES-VOUS VOS SÉLECTIONS ?

En premier lieu, nous choisissons bien les galeries avec lesquelles nous travaillons. Ainsi nous garantissons le niveau des artistes, sachant que ces galeries les mettent en avant et travaillent pour leur apporter du succès et qu’ils sont exposés dans des musées et font partie de bonnes collections. Parmi ces œuvres, nous sélectionnons uniquement les œuvres qui sont en dessous de 2 000 euros. Nous les organisons en sélections thématiques, en faisant des groupes de 15 à 20 œuvres reliées par un fil conducteur (le thème, la technique, la monographie d'un artiste, les favoris d'un commissaire invité...) Disponibles uniquement pendant 21 jours. Nous nous efforçons d'offrir des œuvres de différents styles, pour que chacun puisse trouver celle à laquelle il s’identifie le mieux.

QUELLES SONT LES CONDITIONS REQUISES POUR QU'UNE OEUVRE INTÈGRE VOTRE FAMILLE ARTISTIQUE ?

Comme nous le disions, la première condition est qu’il s’agisse d’un artiste contemporain et qu’il soit représenté par une galerie. La deuxième est qu’elle entre dans notre gamme de prix. À partir de là, il n'y a aucune limite. Nous proposons de la peinture, de la photographie, des œuvres graphiques, multiples et originales, et même un peu de sculpture.

[caption id="attachment_4072" align="aligncenter" width="768"]art-collectionneur-oeuvres Oeuvre de Francis Ruyter.[/caption]

JE VOUDRAIS ACHETER UNE OEUVRE, MAIS JE N’Y CONNAIS RIEN EN ART. QUE ME CONSEILLEZ-VOUS ?

Il n’est pas nécessaire d’être un grand expert pour acheter une œuvre. Le plus important est que vous aimiez et que vous vous imaginez vivre avec cette œuvre. À partir de là, il est vrai que plus vous en savez, plus elle vous plaira. C'est pourquoi nous vous conseillons de vous renseigner sur les artistes qui vous intéressent, de vous laisser conseiller et de rester ouverts à de nouvelles propositions. L'art contemporain est sans fin ! Comme nous savons qu'il est essentiel d'être bien informé, KOYAC accorde une grande importance au contenu éditorial et pédagogique. C'est pourquoi nous publions chaque semaine des informations sur le marché de l'art contemporain.

[caption id="attachment_4074" align="aligncenter" width="768"]art-collectionneur-oeuvres Oeuvre de Carla Chaim, Sem Titulo.[/caption]

VOUS DITES QUE TOUT LE MONDE PEUT AVOIR UNE COLLECTION D’ART CONTEMPORAIN CHEZ SOI, MAIS SOUVENT ON ASSOCIE L’ART CONTEMPORAIN À DES PRIX EXHORBITANTS. COMMENT LUTTEZ-VOUS CONTRE CET A PRIORI ?

Nous sommes très stricts concernant la gamme de prix que nous offrons. Nous montrons ainsi qu'il existe des œuvres de très bons artistes à des prix abordables. Nous pouvons vous montrer un artiste, par exemple, qui se trouve dans les collections du Guggenheim, du MOMA de New York ou du Centre Pompidou de Paris, parmi beaucoup d'autres. Les prix de son œuvre en général sont conformes à sa trajectoire, très élevés. Et vous pouvez avoir une œuvre de ce même artiste dans votre maison pour 500 € ! C’est possible parce que l'œuvre en question est considérée comme mineure, que c’est un dessin au lieu d'une grande peinture, une gravure au lieu d'une pièce unique, etc. Il n’est généralement pas facile de parvenir à ce type d'œuvres, mais KOYAC fait ses recherches parmi les meilleures galeries pour vous les présenter sur un même site, sans varier les prix.

UNE OEUVRE QUE VOUS AIMERIEZ AVOIR SUR KOYAC.

Nous travaillons de manière constante pour améliorer notre base d'artistes. Par exemple, nous adorerions (et nous nous efforçons de faire en sorte) avoir une œuvre de Doris Salcedo, Jorge Méndez Blake, Miroslaw Balka ou Louise Bourgeois... La liste est infinie !

ET UNE QUE VOUS N’INCLUIREZ JAMAIS À VOTRE CATALOGUE ?

Il est difficile de dire un nom particulier. Dans les grandes lignes, nous n'inclurons jamais des artistes qui ne sont pas sérieux par rapport à la cohérence de leur travail ou dont la carrière n'est pas cohérente.

[caption id="attachment_4076" align="aligncenter" width="768"]art-collectionneur-oeuvres Oeuvre de Ángela de la Cruz, Blue Black Nothing.[/caption]

COMMENT VOYEZ-VOUS KOYAC DANS 5 ANS ?

Nous adorerions que ce site devienne une référence pour commencer (ou, pourquoi pas continuer) une collection. Le site de confiance où ceux qui n'ont jamais acheté d’art auparavant osent le faire. Et qui apprécient tellement l'expérience qu’ils sont prêts à recommencer. Un véritable repère pour les collectionneurs de demain. Nous adorerions pouvoir dire que nous avons réussi à rapprocher le monde de l'art contemporain d’une nouvelle génération de collectionneurs, et que nous avons été capables de transmettre notre passion et de rompre les tabous qui éloignent l'art de beaucoup de gens.

Couleur